Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 08:36

073.JPG

 

 

Le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages Lacustres (CELRL) organise deux journées consacrées au thème « le littoral face au changement climatique : subir ou s’adapter ? ».

Une question au cœur de l’actualité du Hable d’Ault à l’heure de l’étude d’une éventuelle dépoldérisation, partielle et maitrisée. L’idée que fixer définitivement le trait de côte est illusoire semble enfin faire son chemin... (pour rappel, consulter le premier article publié sur ce site, intitulé "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la dépoldérisation du Hable d'Ault sans jamais oser le demander" : Cliquez ici)

En savoir plus sur l'Atelier du CELRL de décembre 2012 en cliquant ici  

Repost 0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 11:54

inondations.jpg

 

 

 

C’est un extrait de la revue Ingénieries n° 56-57 (pp. 105-111), datant de 2008, qui est suggéré ici.

Celui-ci fait « le point sur » (c’est d’ailleurs le nom de la rubrique) sur la gestion durable de l’effet de l’élévation du niveau des mers et l’augmentation de la fréquence des tempêtes ; considérant qu’il s’agit là d’un défi non seulement écologique mais aussi économique pour les communes du littoral métropolitain.

Le cas du sud de la côte picarde est évidemment pris en exemple, assorti de solides références bibliographiques.

Pour accéder à cet extrait, cliquez ici

Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 18:05

 

 OUI.JPG

 

Dans le courant de l’année universitaire 2011/2012, des élèves-ingénieurs de 3eannée de l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT), de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques Et Technologiques (ENSIACET) et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Electrotechnique, d’Electronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications (ENSEEIHT), basées à Toulouse, ont effectué un rapport sur un projet intitulé « Etude d’une stratégie de dépoldérisation ». Réalisé dans le cadre de l’enseignement Bureau d’Etudes Industrielles, Energies Renouvelables & Environnement (BEI ERE), il est consacré aux bas-champs de Cayeux-sur-Mer à l’heure du changement climatique et de ses conséquences induites pour les populations.

Vous en trouverez le contenu en cliquant ci-après : Cliquez ici !

 

 

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 11:37

Connexions48HD_Page_18_Image_0001.jpg

 

Le littoral picard au programme des quatrièmes Assises Régionales du Développement Durable (ARDD), tenues à Caen en novembre 2011, lors d’une table ronde regroupant de nombreux spécialistes.

 

Cliquez à cet endroit pour voir la synthèse.

 

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 13:00

 plume-d-ecrivain.jpg

 

 

Littoral : reculer pour mieux avancer (Courrier Picard - 29 janvier 2012) : http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Reculer-pour-mieux-avancer

 

 

L'étude de dépoldérisation du Hable d'Ault inquiète  (Courrier Picard - 19 août 2010) : http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Picardie-Maritime/Marais-asseches-solutions-esperees/L-etude-de-depolderisation-du-hable-de-Cayeux-inquiete

 

 

Pour plus d'informations, aller sur la page principale

Repost 0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 06:48

... ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sujet sans jamais oser le demander !

 

 

Page actualisée le 31 août 2013 (références bibliographiques)

 

  HA-Blog.jpg

 

La question de la dépoldérisation (ou retour programmé de la mer) dans les bas-champs de Cayeux (Picardie, Somme), et à fortiori au Hable d'Ault, n'est pas si récente et s'est mainte fois posée.

 

Ce fut le cas dans le monde scientifique il y a déja une vingtaine d'années, avec le Professeur Raymond Regrain, géographe (Regrain et al., 1992 ; Goeldner-Gianella, 2008). Mais dans la sphère politique, c'est bien avant cela que le sujet est apparu : dès 1974 (il y a 37 ans !), Max Lejeune, ancien Ministre (socialiste puis centriste), abordait, en tant que Président du Conseil général de la Somme, le sujet en ces termes : " (...) nous sommes plusieurs qui estimons qu'il est aberrant d'imaginer que la digue pourra être maintenue sur place" (voir Bawedin, 2000, p. 114). Cette approche interrogative et pragmatique a suivi via plusieurs élus du département de la Somme, de droite comme de gauche, de l'Est de la Somme comme de l'Ouest : Jacques Becq, ancien député-maire d'Abbeville (PS) Gérard Moularde, ancien conseiller général d'Amiens VII (Gaulliste), ancien président du CPIE Vallée de Somme, et aujourd'hui l'actuel Président du Département, Christian Manable, sensible à cette question depuis de nombreuses années ou encore le député Gilbert Mathon, qui disait en ouverture des journées d'études de l'Association des Professeurs d'Histoires-Géographies (APHG) consacrées au littoral picard : "nous ne faisons que ralentir ce qui est inéluctable, à terme, nous savons que le gagnant sera la mer (...). La question se pose des coûts investis dans la lutte contre la mer..." (Abbeville, 15 avril 2009). De nombreux écrits attestent de cette façon d'appréhender le problème, exprimée par chacune de ces personnalités (voir notamment la biblio., non exhaustive, proposée en bas de page). Le député socialiste rejoindrait ainsi la position de Jérôme Bignon (UMP), si l'on en croit le site de l'association Cayeux-Citoyens... (voir « Cayeux sauvé des eaux ? » sur le site de cette association).

 

 

La première étude holistique (globale) concernant les enjeux et les conséquences d'une éventuelle dépoldérisation des bas-champs de Cayeux, montrant une réelle approche systémique du problème et envisageant le retour de la mer, non pas par abandon de la digue mais suite à une volonté technique et politique des pouvoirs publics, a été réalisée en 2000 par le géographe Vincent Bawedin. Elle s'ajoute à des études universitaires plus spécifiquement axées sur les aspects morphosédimentaires, comme celles de Queuffeulou (1992) et Dolique (1998). D'autres ont suivi, faites par des géographes et des paysagistes notamment (Hermel, 2001 ; Morisseau, 2006 ; Mortyr, 2010...). Enfin, l'association cayolaise Cayeux-Citoyens a également accueilli des étudiants en architecture et paysage qui ont montré les "directions possibles" afin de "nourrir les réflexions sur l'avenir de la commune" (voir le site de Cayeux-Citoyens qui présente les "esquisses" de projets : projet architectural).

 

Nous le voyons, ce sujet est loin d'être récent... et n'a pas fini d'être d'actualité. Il a donc paru utile et intéressant, à l'heure où cette question centrale d'aménagement et de gestion pérenne du territoire (car c'est bien de cela qu'il s'agit) revient de façon opportune à l'ordre du jour (changement climatique et deniers publics obligent), de faire connaître le travail universitaire réalisé en 2000 (vous pouvez le consulter  en cliquant ici ) de même que des références de publications, études et travaux ayant trait à ce sujet et à ce lieu. Emanant de spécialistes reconnus oeuvrant ou ayant oeuvré au sein d'organismes de recherche scientifique et/ou d'enseignement supérieur institutionnels (CNRS, ENSNP, Universités), mais en même temps gens de terrain que les habitués des bas-champs auront certainement eu l'occasion de rencontrer, ces divers écrits permettront peut-être que les arguments rationnels l'emportent sur les fantasmes, la mauvaise foi, l'ignorance (parfois fainte), voire les pressions... .

S'ajoutera à tout cela l'étude en cours (commencée en 2011), effectuée par un groupement coordonné par la Sogreah, entreprise d'ingénierie déja familiarisée avec ce territoire. D'ores et déja, il convient de considérer la dépoldérisation non pas comme une fin en soi mais comme un moyen. Un moyen potentiel de lutter contre les conséquences de l'élévation du niveau des mers, un moyen de maîtriser le territoire afin d'atténuer les risques de submersion à venir, en "préparant le terrain" en quelque sorte, à l'image de ce qui existe déja en Europe du Nord-Ouest (Angleterre mais aussi Allemagne et même Pays-Bas).

 

Dépoldériser, ce n'est pas rendre un territoire "à la mer", au sens marin du terme, mais plutôt au sens maritime ou même au sens "littoral" du terme si l'on veut être plus précis. En effet, le paysage à venir, le cas échéant, ne serait pas une déferlante de flots mais un marais maritime, avec sa slikke et son schorre, envahi à chaque marée par des sédiments (galets mais pas uniquement). Une belle zone tampon pour Cayeux, en somme ! N'est-ce pas ce qui est recherché ? (Et oui ! Noublions pas que les vents dominants, tout comme les courants de la dynamique côtière, viennent du Sud-Ouest). Cette stratégie est en tous cas une piste sérieuse à étudier, et c'est ce qui est fait.

 

Car sinon, que dira-ton aux pouvoirs publics dans "x" années si, après une tempête violente, un territoire se retrouve enseveli par la mer sans que ses habitants y aient été préparés, sans qu'on l'ait même envisagé et que l'on ait tenté d'y remédier... ? L'intérêt général implique que l'on y pense et que l'on y travaille dès à présent, dans la concertation. Car grâce au travail et à l'intelligence des Hommes, il est possible de faire de la mer non plus une contrainte mais un atout, non plus un ennemi mais un allié. Puisse cette modeste page sur la toile contribuer à mener la réflexion ensemble sur des bases de compréhensions communes.

 

 

Et comme le disait Rabelais, "science sans conscience n'est que ruine de l'âme"...

 

 

 

Bibliographie conseillée pour avoir réponse à vos questions :

 

Bawedin V. (2000), Les Bas-champs de Cayeux/mer (Picardie, Somme) : enjeux et conséquences d'une éventuelle dépoldérisation, mémoire de Maîtrise de géographie, Université de Picardie Jules Verne (UPJV - Amiens), 151 p. Pour accèder à ce mémoir : en cliquant ici

 

 

Bawedin V. (2004), La dépoldérisation, composante d'une gestion intégrée des espaces littoraux ? Prospective sur le littoral picard et analyse à la lumière de quelques expériences : baie des Veys (Normandie), Aber de Crozon (Bretagne), Tollesbury (Essex) et Freiston Shore (Lincolnshire), Cahiers Nantais, n° 61, pp. 11-20. (Cliquez ici pour accéder à l’article)

 

Bawedin V. (2009), La Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC) confrontée aux dynamiques territoriales dans le bassin d'Arcachon et sur la côte picarde, thèse de doctorat de géographie, Université de Nantes, CNRS (Géolittomer LETG - UMR 6554), 532 p. (accès ici)

 

Bawedin V. (2011), La Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC), une nouvelle gouvernance. Evolution des politiques consacrées au littoral dans le bassin d'Arcachon et en baie de Somme, Editions Universitaires Européennes, 540 p.

 

 

Bawedin V. (2013), L'acceptation de l'élément marin dans la gestion du trait de côte : une nouvelle gouvernance face au risque de submersion ? Les cas du Lincolnshire, de l'Essex (Angleterre), du littoral picard et du bassin d'Arcachon (France), Annales de géographie, n° 692 - 4/2013, pp. 422-444 (Cliquez ici)

 

 

Bawedin V. (2012), Les politiques de retour programmé de la mer : renaturation ou gestion des risques ? Exemples girondins et picards in Contis A. et Veiga J. L'Homme doit-il maîtriser le littoral ? Dynamiques environnementales, n° 30/2012, Laboratoire de Géographie Physique Appliquée - LGPA Editions, Fédérations des Chasseurs de Gironde, Presses Universitaires de Bordeaux, 18 p. (Cliquez ici)  

 

Bawedin V. et Hoeblich J-M. (2006), Les Bas-champs de Cayeux (Somme, France) : vers une gestion intégrée ? Enjeux et perspectives de l'ouverture à la mer d'un espace jusque là protégé, VertigO - La revue électronique en sciences de l'environnement, Vol. 7, n° 3 (décembre 2006), Montréal, 11 p. (Cliquez ici)

 

Dolique F. (1998a), Dynamique morphosédimentaire et aménagements induits du littoral picard au sud de la baie de Somme, thèse de doctorat de géographie, Université du Littoral Côte d'Opale (ULCO - Dunkerque), 417 p. + annexes.

 

Dolique F. (1998b), Images des changements d'un littoral : les bas-champs de Cayeux (Somme), Mappemonde, vol. n° 50, 1998-2, pp. 36-39, (Cliquez ici pour lire cet article)

 

Dolique F. (1999), Le littoral des Bas-Champs de Cayeux (Somme) : conflits et controverses pour une stratégie de défense contre la mer, Revue de Géographie de Lyon, pp. 59-64, (Article accessible en cliquant ici)

 

Goeldner-Gianella L. (2008), Dépoldériser en Europe occidentale : les apports d'une géographie sociale de l'environnement à l'étude du milieu littoral, HDR, Université Paris 1, 348 p.

 

Hermel D. (2001), La dépoldérisation en baie de Somme : inscrire la mer dans un nouvel espace de projet, Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage (ENSNP de Versailles), 77 p. + plans de projet.

 

Hoeblich J-M. (dir.), (2007), Les Bas-champs picards : enjeux entre terre et mer, Actes du colloque, 22-23 octobre 2004, Amiens, Favières, LPBS - UPJV, 221 p.

 

Morisseau G. (2006), En Somme : rendre la terre à la mer... . Diplôme de fin d'études, Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage (ENSNP de Blois), 203 p. + plans de projet.

 

Morisseau G. (2013), Mer combattue, mer acceptée : un projet de paysages et ses problématiques. Bas-champs (Picardie, France) et Camargue (PACA, France), Thèse de doctorat de géographie, Université Paris-Sorbonne, 454 p. + annexes.

 

Morisseau G. et Bawedin V. (2007), de la mer combattue à la mer désirée : la dépoldérisation des bas-champs de Cayeux (Somme, France), un projet novateur de gestion intégrée pour le littoral picard in Derex J-M. (coord.), Zones humides et climats, Actes de la journée d'études 2007, Groupe d'Histoire des Zones Humides (GHZH), Coll. Journées d'études, vol. 4, juin 2007, pp. 57-74. (+ d’infos ici)

 

Mortyr J. (2010), Les Bas-Champs du Vimeu à l'ère de la dépoldérisation ?, mémoire de Master 2 Pro. "Gestion et Aménagment des Espaces Maritimes", Université de Nantes, 141 p.

 

Queuffeulou G. (1992), Le littoral des Bas-Champs (Somme) : un cas de risque majeur. Propositions pour un aménagement intégré du site, mémoire de DESS "Génie écologique", Université Paris XI - Orsay, 118 p. + annexes.

 

Regrain R. (1992), Protéger le littoral Ouest des bas-champs de Cayeux ? in Flament J., Miossec A., Regrain R., Flament E. : Les littoraux en France, risques et aménagement, APHG et CRDP Picardie, Amiens, 96 p.

 

Et aussi :

 

Trogneux A. (2004), Dictionnaire des élus de Picardie, Tome 1 : la Somme, Amiens, Ed. Encrage, Coll. hier, 255 p.

 

Le film de F. Touchard, produit par Zombi Film en partenariat avec FR 3 Nord-Pas de Calais - Picardie et Ushuaia TV, intitulé : "Cayeux, si la mer monte..." (Accès au lien concernant le DVD)

 

L'interview de Vincent Bawedin sur les effets du changement climatique sur le littoral picard, dans le cadre du Plan Climat Energie du Département de la Somme : Accès à la vidéo

 

Un lien intéressant vers le n° 44 (décembre 2009) du magazine du Conseil général de la Somme, Vivre en Somme, consacré à ce sujet, avec un petit article "nouvelle ère entre terre & mer" signé Matthieu Blin : Cliquez ici

 

 

 

 

Repost 0